Ouest France /// Cadran Lerot

Ouest France /// Cadran Lerot

Le « tic tac » du Cadran Lerot modernisé


 

Historique

le-tic-tac-du-cadran-lerot-modernise« Tic, tac », fera de nouveau le Cadran Lerot en septembre. Cette horloge historique, suspendue depuis le 19e siècle rue Saint-Germain, près de l’église, est une pièce unique. Elle représente une légion d’honneur, a laquelle une sixième branche a été ajoutée par souci de symétrie, pour qu’il soit plus facile de repérer l’heure.

Malgré plusieurs réfection au fil des années, l’horloge ne fonctionnait plus depuis longtemps, et le bois du cadran était fortement détérioré. Elle a été décrochée en juillet dernier, pour restauration. Ou est-elle actuellement? Dans les ateliers de la menuiserie Chalufour, à Argentan où les derniers travaux sont en cours.

Mécanisme

« C’est une horloge qui avait perdu toute sa partie mécanique », explique Jean-Francois Lefevre, artisan horloger-pendulier en charge de la restauration, dont la boutique est située sous l’emplacement du cadran Lerot. « Elle avait été électrifiée au 20e siècle, mais ce système ne marchait plus. Maintenant, on va y installer deux mouvements électriques, radio pilotés, comme dans toutes les horloges modernes. » Ces mécanismes seront connectés à une horloge atomique. L’heure indiquée sera donc juste, à la seconde près.

Métaux

L’horloger a effectué le décapage des cuivres et laitons. Des plaques d’émail seront ajoutées dans les six cartouches (les parties ou apparaissent les chiffres). Les laitons seront dorés à la feuille, le centre va être émaillé en rouge foncé, sa couleur d’origine. Les cuivres s’oxyderont tranquillement avec le temps, pour donner une joli couleur verte. « Ce cadran sera replacé au même endroit, dans un goulot venteux, extrêmement soumis aux intempéries. L’idée est de faire quelque chose qui dure. »

Boiserie

« C’était le gros morceaux. Le bois avait été très abimé par l’humidité, il y a avait quasiment tout à remplacer, explique Thierry James, gérant de la menuiserie Chalufour. On a tout désossé, pour récupérer les pièces, et voir ce qu’il fallait changer. »

La roue qui tient les cartouches, ainsi que trois des six pièces entre les cartouches sont donc neuves. Pour éviter que l’eau ne stagne à l’intérieur et abime encore le cadran, un système d’évacuation de l’eau a été ajouté.

Peinture et décoration

Le cadran est actuellement en train d’être peint par les services techniques de la ville. Un émailleur et un doreur de Haute-Normandie doivent encore travailler dessus. Une fois terminé et prêt à affronter les intempéries, le cadran sera de nouveau accroché à son emplacement d’origine.

Fermer le menu